ALTERNANCE : Vous souhaitez recruter un apprenti pour la rentrée 2024 ?

04/06/2024
Vous envisagez de recruter un salarié en apprentissage à la rentrée 2024 et souhaitez bénéficier des aides de l’Etat ?

KEDGE propose des contrats de professionnalisation sous conditions en fonction du profil, du parcours. Nous vous invitons à nous contacter pour plus d’informations.

EN SAVOIR PLUS SUR LES FORMATIONS EN ALTERNANCE A KEDGE BUSINESS SCHOOL 

Les caractéristiques du contrat d'apprentissage

Découvrez les caractéristiques principales du contrat d’apprentissage ainsi que les aides financières déployées dans le cadre du plan « 1jeune, 1 solution », auxquelles peuvent prétendre les entreprises (sous conditions).

Des modalités propres déterminent les contrats d’apprentissage considérant notamment le profil et l’âge du candidat, la durée de formation et du contrat, la rémunération associée…

Les caractéristiques du contrat d’apprentissage sont mises à votre disposition sur le site du Service Public.

Aides financières principales pour les employeurs :

Contrat d’apprentissage : Aide à l’embauche 

  • 6000 € / par apprenti pour la 1ère année du contrat d’apprentissage signé entre le 1er janvier 2023 et le 31 décembre 2024.
  • L’apprenti doit préparer un diplôme ou un titre à finalité professionnelle inférieur ou égal au niveau 7 (Bac +5)
  • Si l’entreprise a + de 250 salariés : sous condition d’atteindre un seuil de contrats d‘alternance

Décret n° 2022-1714 du 29 décembre 2022 relatif à l'aide unique aux employeurs d'apprentis et à l'aide exceptionnelle aux employeurs d'apprentis et de salariés en contrat de professionnalisation 

Depuis le Décret n°2024-392 du 27 avril 2024, il n'existe plus d'aide à l'embauche pour les contrats de professionnalisation : cette aide exceptionnelle a été supprimée pour les contrats signés à partir du 1er mai 2024.

Alternance : exonérations de cotisations et de contributions sociales patronales et salariales

En tant qu'employeur d’alternant, l’entreprise peut profiter de mesures d’exonérations de cotisations et de contributions sociales patronales et salariales (sous conditions). 

Recrutement d’une personne en situation de handicap 

  • Employeurs du secteur privé 

Une aide de 4000 € maximum (pour les recrutements en contrat d’apprentissage) ou de 5000 € maximum (pour les contrats de professionnalisation) peut être octroyée, si la durée minimum du contrat est de 6 mois et la durée hebdomadaire de travail est au moins égale à 24 heures. L'employeur doit en faire la demande auprès de l'AGEFIPH

  • Employeurs du secteur public 

Dans le cadre d’un contrat d’apprentissage, le FIPHFP peut prendre en charge une indemnité d’apprentissage, à hauteur de 80 % et déduction faite des autres financements, la rémunération brute et charges patronales par année d’apprentissage.

Qu’il relève du secteur privé ou public, l’employeur peut se voir allouer des aides complémentaires techniques et humaines destinées à compenser le handicap de l’alternant (ex : aménagement du poste de travail, logiciels adaptés, aides à la mobilité, …). 

Aide à l’exercice de la fonction tutorale en entreprise  

Qu’ils relèvent du secteur privé ou public, les tuteurs qui encadrent des apprentis et/ou alternants peuvent (sous conditions) recevoir une prime/indemnité/allocation. Cette aide financière vise à valoriser la fonction occupée d’encadrant et accompagnateur.

 

Pour toute interrogation, n’hésitez pas à contacter votre OPCO/opérateur de compétences de rattachement. 

Download files

Guide pratique à destination des employeurs et des organismes de formation (PDF - 2.5 MB)